Text Size
25 Sep, 2017
SUIVRE L’ACTUALITÉ SUR FACEBOOK

Commémoration des 20 ans

Le public et les élus ont répondu présent pour les 20 ans de la foire.

Don  Pierre CORSI, président du Comité d’Animation Culturelles Tallanais a accueilli les participants en ces mots :

"Je suis heureux de vous retrouver aujourd’hui et vous souhaite la bienvenue pour ces 20 ans d’A Festa di l’Oliu Novu.
20 ans, oui, mais pas 20ème édition : comme vous le savez, certaines éditions ont été annulées, parfois à cause des intempéries, ou encore à cause d’événements bien plus sombres, comme le départ prématuré, en 2011, d’Antoine Gréani, alors Maire du village. Il aurait d’ailleurs été fier de nous voir tous ici aujourd’hui perpétuer cette belle tradition, 20 ans après la 1ère édition.
En 1996, réputée pour la qualité de son huile, Santa Lucia di Tallà et ses habitants nous offraient la première édition de cette foire.
Chaque année, depuis 20 ans donc, nous accueillons l’arrivée du printemps avec le symbole de paix et de santé que représente l’olivier.
Chaque année, nous nous retrouvons ici, au village, dans une ambiance conviviale, autour de produits identitaires et authentiques.  
Au fil des ans, A Festa di l’Oliu Novu est devenu l’un des événements, hors saison, les plus incontournables de l’île.
Le Comité d’Animations Culturelles du Tallanais, qui organise cette manifestation, tient à remercier les visiteurs, toujours plus nombreux, et la fidélité des artisans et créateurs qui viennent nous exposer leurs talents divers et leurs produits de qualité et, bien entendu, tous les organismes qui nous aident et nous financent.
Cette foire -et plus particulièrement cet anniversaire- vous est dédiée, à chacun d’entre vous, parce que sans vous, nous ne pourrions pas même exister.
Je vous souhaite de passer un excellent week-end en notre compagnie !"

Puis Jules BARTOLI a ensuite retracé l’engagement de la commune, depuis 20 ans, pour la réussite d’A Festa di l’Oliu Novu

Il y a 20 ans, le maire de la commune, Antoine GREANI, inaugurait la 1re foire «di l'oliu novu». Pour lui et toute l'équipe qui l'entourait l'objectif était double :

  • Créer une animation en période hivernale pour témoigner de la volonté de faire vivre l'intérieur et combattre ainsi la désertification.
  • S'appuyer sur des ressources locales, des richesses locales, pour stimuler un développement économique.

Comme d'autres villages : Bocognano, Venaco ou Renno, l'idée était d'identifier un produit à une région. Et ce thème allait de soi tant Tallano était déjà engagé dans le renouveau de l'oléiculture.
L'olivier porte à lui seul deux symboles essentiels de la vie des Corses:

  • La PAIX, a paci, nous avons tous en mémoire cette branche d'olivier déposé par Yasser Arafath sur la tribune de l'ONU. Il voulait par ce geste demander la paix qui passait. par la reconnaissance des droits du peuple palestinien à vivre sur sa terre.
  • Puis l'huile c'est aussi le symbole de la santé, a saluta. Ne dit-on pas que la consommation de l'huile contribue à la longévité des anciens.
  • lé a Paci é a Saluta, ces voeux si chers à tous les Corses, voilà ce que porte en germe cette manifestation.

Créée il y a 20 ans, cette foire se voulait surtout un soutien à tous ceux qui avaient décidé de rester au village, pour y vivre, y travailler et « pa addivà a so famiddà ». Ce n'est pas un hasard si cette même année 1996 la profession commence à s'organiser. Elle crée le Syndicat des Oléiculteurs de Corse et s'engagera alors une longue bataille pour l'obtention de l'AOC qui sera finalement obtenue en 2004.
Je suis heureux aujourd'hui qu'il y ait des jeunes qui vivent au village de leur métier d'oléiculteur. Ces jeunes sont les porteurs du prolongement de toutes ces luttes. Au cours de ces 20 années, la rénovation de l'oliveraie a progressé, des arbres nouveaux ont été plantés, notre patrimoine s'est trouvé largement valorisé. La municipalité va, pour sa part, œuvrer pour que cette foire devienne une référence pour le monde de l'oléiculture.
Au bout de 20 ans, cette foire a acquis de l'expérience et du rayonnement. Elle doit toujours plus travailler, la main dans la main, avec le monde institutionnel, les chambres de l'agriculture, l'ODARC, la CTC, le Département, la Communauté de Communes de l’Alta Rocca, mais aussi le monde professionnel et les producteurs.
Elle doit continuer, comme elle a toujours su le faire, à favoriser les rencontres entre les oléiculteurs de méditerranée. Cela permet de rapprocher les hommes et d'échanger les savoir-faire comme cela a été le cas avec les Sardes, les Croates, les Palestiniens, sans oublier les échanges avec les départements du midi de la France.
Au bout de 20 ans, il y a tout lieu de considérer que la pérennité de la foire est acquise, mais pour autant nous n'allons pas nous endormir sur nos lauriers.
Durer 20 ans prouve que cette manifestation est enracinée dans la culture Tallanaise. C'est aussi la preuve qu'il y a des volontaires, des bénévoles qui, d'année en année, s'investissent pour prolonger la tradition de l'huile. Nous sommes conscients du travail que ça représente et nous vous en remercions. Je vous demande d’applaudir Don Pierre Corsi et toute son équipe car ils le méritent .
Je vous demande aussi d'applaudir et de remercier les Présidents successifs de la foire, dans l'ordre Don Jean Santa Lucia, Palma Piredda et l’incontournable Bernard Peroni. Mais aussi le public et les artisans, toujours fidèles au rendez-vous. Don Pierre, aujourd'hui vous faites la démonstration que les jeunes sont engagés dans le monde associatif qui est une expression du « vivre ensemble» des Corses.
Et puis, en 20 ans les choses ont changé; dans notre imaginaire collectif, nous avions pensé l'olivier éternel. La Xylella Fastidiosa est venue nous rappeler la fragilité de la nature et les fléaux qui la menacent. C'est, je crois, la raison pour laquelle il nous faudra être vigilants et exigeants pour que les moyens financiers nécessaires soient attribués à la lutte contre ce fléau.
OUI, c'est vrai les choses ont changé en 20 ans. En peu de temps l'informatique et le numérique ont modifié bien des comportements.  Aussi, il est nécessaire de s'organiser autrement et c'est la raison pour laquelle la municipalité a décidé de se doter d'un site internet accessible à tous et de démultiplier l'information avec Facebook. À titre d'exemple, il faut savoir que le reportage sur la rénovation du moulin à traction animale de Jean Christophe Arii a été visité par 40190 personnes sur Facebook, c’est un record !  Il existe donc des atouts nouveaux pour faire connaître notre communauté, et valoriser des initiatives pertinentes.

20 ANS à peine, 20 déjà. Ma sopratuttu long ua vita a Fiera di l'oliu novu.
A da qui a 20 anni Dio vuole

À l’issue de la cérémonie, l’assemblée a partagé le pot de l’amitié avant d’investir le champ de foire.

Partager