Text Size
27 May, 2017
SUIVRE L’ACTUALITÉ SUR FACEBOOK

La palestine à l'honneur

L’évènement 2014 était l’invitation d’oléiculteurs Palestiniens en la personne d’Ayoud Abuhajleh, maire de Deir Istiya, village de 3000 habitants, accompagnée de son adjointe Wessal Abunasser, et de l’association Corsica Palestina.

Le maire, Jules Bartoli a accueilli la délégation au cours de l’inauguration de la foire, entouré des élus locaux. Il a affirmé son soutien à la cause Palestinienne et sa volonté de solidarité avec le village de Deir Istiya.

Ayoud a exprimé sa joie de participer à cette foire et rencontrer ainsi des amis de l’olivier car il est lui-même oléiculteur. Il a expliqué les difficultés que rencontre son pays.

Ayoud Abuhajleh a souligné son espérance de voir se développer dans l’avenir des relations culturelles et sociales entre son village et Sainte Lucie de Tallano.


Ayoud Abuhajleh a ensuite répondu à la presse télé, radio et papier venus couvrir l’événement.

Le public pouvait découvrir les savoirs-faire de ce pays lointain sur le stand “Le philistin” et de déguster les douceurs aux saveurs lointaines dont la vente a permis à Corsica Palestine de prendre en charge une partie des frais de la délégation durant son voyage.

 

En fin de journée, les visiteurs de la foire ont pu visionner un film qui, par ses images et grâce à son sous-titrage en Français, a permis de comprendre les difficultés rencontrer en Palestine.

Son titre est évocateur : Terre de Sumud (patience et détermination). C’est au travers des différents artisanats présentés que l’on prend la mesure des difficultés rencontrées. Le droit à l’import-export et limité et fortement taxé. Par exemple le fromage fabriqué du lait de leur brebis doit être commercialisé à Jérusalem sous étiquette “Fromage Italien” car les labels Palestiniens sont interdits. Les images montrent un artisanat pauvre, peu outillé et une volonté humaine acharnée à perpétrer leurs savoirs-faire et se moderniser. La démarche de développement passe parfois aussi par des formations dispensées par des intervenants étrangers. On découvre la fabrication de productions pour la France (savon de Marseille (eh oui !), pantalons en jean…) mais aussi une fabrique de chaussures ou de céramiques…

Autant de produits que le public a pu découvrir et acheter sur le stand “Le philistin” durant la foire, et qu’on regarde d’un autre oeil après avoir visionné le film.

Ayoud Abuhajleh a commenté le film, expliquant que le peuple Palestinien ne veux surtout pas d’aide financière, les travailleurs veulent vivre de leur travail et de la sueur de leur front afin de conserver en toute indépendance la faculté de faire face à leur avenir.

Dominique Giovannangeli, citant Arafat en ces termes "Je suis venu tenant d'une main un rameau d'olivier et de l'autre un fusil de combattant de la liberté. Ne laissez pas le rameau d'olivier tomber de ma main.” a exprimé que nous les laisserions pas tombés et les aiderions dans la mesure de nos moyens.


Jules Bartoli a souligné qu’il présenterai à l’approbation du prochain conseil municipal un projet de jumelage entre Sainte Lucie de Tallano et le village de Deir Istiya dont Ayoud Abuhajleh est le maire. Il a expliqué ensuite que Sainte Lucie de Tallano n’était pas seulement connue pour son huile d’olive et lui a offert un morceau de la désormais très rare diorite orbiculaire.

Ayoud avait aussi amené des présents pour la commune, en souvenir de ces journées d’échanges.

 


Le dimanche, la délégation a pu se documenter sur les différents points de vue des oléiculteurs au sujet de leurs savoirs-faire et visiter une oliveraie.

 
 

Partager