• 1
  • 2
  • 3
  • 4
Text Size
06 Jun, 2020
Nous suivre sur Facebook

A l'agenda

  • A Festa di l'Oliu Novu 2020
  • Cours de yoga
  • Invechjà bè in corsica

Précédemment prévue les samedi 4 et dimanche 5 avril 2020 A Festa di l'Oliu Novu EST REPORTÉE !

Suite à un arrêté ministériel qui stipule que les manifestations de plus de 1000 personnes sont annulées, et après concertation en préfecture et avec la mairie, nous sommes au regret de vous annoncer que la foire est reportée à une date qui sera définie en assemblée générale dès que l’épidémie de Coronavirus sera maîtrisée.

Lire suite :

Un art de vivre : le yoga (exercices physiques, respiratoires, relaxation)

Reprise des cours collectifs le mardi 1er octobre 2019 à 17h 30 à Sainte Lucie de Tallano (Salle Polyvalente-Gîte U Fragnonu)

Séances hebdomadaires gratuites de 90 minutes

Pour renseignements et inscription téléphoner au 06 27 92 58 86 ou contacter le bureau d'accueil à la Mairie

Lire suite :

Avete 60 anni è più ? V'aspittemu in l'attelle !

Bien vieillir en Corse est une action collective de prévention de la perte d’autonomie pour les personnes âgées de 60 ans et plus.

Participez aux ateliers gratuits de gym forme et santé, les jeudis de 11 heures à 12 heures salle polyvalente du gîte de Sainte Lucie de Tallano.

Infos et inscription : 06 60 22 18 53

Lire suite :

Bientôt un pôle culturel au Couvent St-François


Le 28 septembre 2015, la municipalité recevait Pierre-Jean Luciani, Président du Conseil départemental de la Corse-du-Sud, et les élus locaux pour dévoiler le projet du futur pôle culturel du Couvent St-François. Une vidéo projection et une exposition du projet étaient proposées en présence de Laurent Hulot, Directeur des affaires culturelles de Corse du Sud, Amelia Tavella et Alain-Charles Perrot, architectes.

 

Jules Bartoli, maire de Sainte Lucie de Tallano, a d’abord souligné sa satisfaction de voir aboutir ce projet.

Il a tenu à remercier le président du Conseil départemental de Corse du Sud pour son engagement, qui prolonge celui de M. Jean-Jacques Panunzi, pour ce projet de transformation du Couvent en lieu d’animation et de développement culturel de l’Alta Rocca. Il a remercié aussi les services du département pour l’énergie déployée à l’aboutissement de ce projet .

Chantal Pedinielli, Conseiller départemental du Valinco-Sartenais a rappelé que Jean-Jacques Panunzi était à l’origine du projet. Elle a remercié Pierre-Jean Luciani pour la reprise du flambeau afin de restituer à la population l’usage de ce bâtiment historique.

Un projet d’envergure dont chacun sera fier

Pierre-Jean Luciani, Président du Conseil départemental de Corse du Sud, a expliqué que, depuis son élection d’avril dernier, parmi les projets en cours d’instruction, celui du Couvent lui tenait particulièrement à cœur. Il a remercié l’excellent travail du pôle vie locale et développement rural, expliquant aussi qu’il avait fallu aussi sécuriser le financement des partenaires, État et Union Européenne. Il a souligné que : “Si un territoire vit culturellement avec intensité, l’envie d’y vivre, de venir y passer une soirée, de s’y arrêter lors d’un séjour touristique, de le connaître, de le reconnaître, sera présente.” Ajoutant ensuite : “Je souhaite que ce projet devienne un facteur de cohésion sociale et d’attractivité économique”. Il a indiqué que les travaux devraient être terminés dans 18 mois.

Laurent Heulot, Directeur des affaires culturelles de Corse (DRAC) a expliqué que la création de cette médiathèque, qui offrira aussi tous les moyens modernes d’expression, va ainsi relier le milieu rural au monde, et son passé à son devenir. Il s’est réjoui que la capacité de produire des spectacles restitue à la population la forme, l’usage et la vie culturelle de ces lieux.

Une architecture moderne

Charlotte Sauvat du cabinet d’architecte Amelia Tavella et Alain-Charles Perrot, architecte ont présenté le projet retenu.

Le Couvent St François, tel qu’il se présente actuellement Le couvent avec son nouveau bâtiment 

M. Perrot a expliqué le choix d’une construction contemporaine pour remplacer le bâtiment qui avait été détruit au fil du temps. En effet, un pastiche de la construction existante en aurait dénaturé l’assemblage savant et précis. Pour la restauration de la partie ancienne, une mezzanine sera installée et les ouvertures seront restituées comme elles apparaissaient à l’origine. Le bâtiment moderne présentera quant à lui une arche permettant l’accès direct à la cour. À l’intérieur, un ascenseur distribuera les différents niveaux. Dans la cour, une scène sera installée pour les spectacles avec, à l’arrière, des loges pour les artistes.

Charlotte Sauvat a expliqué que la partie neuve serait recouverte de cuivre ! Ce choix a été guidé par la volonté d’un ouvrage résolument moderne tout en étant naturel. Ainsi la façade évoluera avec le temps par une patine naturelle, sans rivalité avec le granit. Ainsi, le bâtiment sera en osmose avec les processus de la nature et de la culture. L’ouvrage contemporain ne présentera pas d’ouverture, par respect pour la beauté de celles du vieux bâtiment. La lumière naturelle passera au travers de percements de façon diffuse.

Les Tallanais étaient venus nombreux prendre connaissance du projet et ont pu poser les questions aux architectes à l’issue de la présentation.

 

 CLIQUER SUR L’ARTICLE POUR LE LIRE

 

 

Partager

  • Default
  • Title
  • Date
  • Random
  • Considérant le caractère actif de la propagation du virus SARS-COV-2 sur le territoire national et les risques que la contraction de la maladie COVID-19 pose pour la santé publique; Considérant que les moyens de secours doivent rester disponibles et concentrés sur le secours à personne dans le cadre de la menace sanitaire lièe au risque épidémique COVID-19; Considérant qu'il convient de freiner sa propagation sur l'ensemble du département; Considérant, enfin, l'intérêt majeur à préserver les populations, les biens et l'environnement.
  • Le 25 février 2020, le Préfet Franck Robine s’adresse à Mesdames et messieurs les maires de Corse du Sud en ces termes :«Je me permets de vous écrire pour vous informer personnellement des dispositions prises dans le cadre de la lutte contre le coronavirus (COVID-19). Il convient tout d'abord de rappeler qu'à ce jour, les zones d'exposition à risque identifiées par l'OMS sont : la Chine (continentale, Hong Kong et Macao), la Corée du Sud, Singapour, et pour l'Europe, les régions de Lombardie et de Vénétie. En Italie, 14 communes sont confinées afin d'éviter la propagation du virus. En France, une douzaine de cas ont été répertoriés à ce jour, mais il est probable que de nouveaux cas apparaîtront.
  • Détenteurs de porcs et de sangliers : déclaration obligatoire et PPA La peste porcine africaine (PPA), est une maladie virale contagieuse des porcs et des sangliers, sans danger pour l'Homme mais avec de graves conséquences pour la santé des animaux et l'économie de la filière porcine. La PPA circule dans plusieurs pays européens et a été confirmée en septembre 2018 en Belgique, chez des sangliers sauvages, près de la frontière française. La PPA se transmet par les animaux infectés, les matériels, les véhicules et les personnes ayant été en contact avec des animaux infectés et aussi par les viandes et charcuteries Issues d'animaux infectés.
load more hold SHIFT key to load all load all