Text Size
15 Sep, 2019
SUIVRE L’ACTUALITÉ SUR FACEBOOK

L’inauguration 2019

 

Don Pierre Corsi, Président du Comité d’Animations Culturelles Tallanais organisateurs d’A Festa di l’Oliu Novu a accueilli les élus et le public. Il a signalé le succès grandissant de la foire qui accueille cette année 80 exposants, soit 10 de plus que l’année dernière et 20 de plus que l’année précédente. Il a remercié la mairie pour son aide, la Communauté de communes de l’Alta Rocca, la Collectivité Territoriale, les bénévoles, l’association Mieux vivre qui tous les ans apporte leurs compétences pour préparer le village et les exposants qui depuis 24 ans se déplacent de toute la Corse pour présenter leurs produits sur la foire. Il a eu une pensée émue pour Françoise Péroni qui nous a quitté et qui jusqu’à l’année dernière continuait de donner son coup de main.

Jules Bartoli, maire de Ste Lucie de Tallano a ensuite pris la parole pour dire l’importance de cette foire : "A Festa di l’Oliu Novu est la carte d’identité du village de Santa-Lucia-di-Tallà. Elle lui a permis de sortir de l’anonymat que subissent tant de communes de l’intérieur et de faire de ce petit coin de Corse un lieu accueillant, convivial et festif. Cette foire est aussi un acte politique volontaire vers une meilleure prise en compte de nos richesses agricoles et le développement économique. C’est une voie tracée qui a contribué à redynamiser la filière oléicole…. Cette foire est aussi une ouverture vers les autres… "

Paul André Colombani, Député et Conseiller territoriale, a souligné que plutôt que de venir ici s’opposer à la fermeture de services publics, il avait plaisir à venir assister au dynamisme de l’Alta Rocca qui partage et qui montre ce que la Corse sait faire au niveau de l’artisanat, de la valorisation des produits locaux et des savoir-faire.

Pierre Marcellesi, Président de la Communauté de communes et l’Alta Rocca a réaffirmé la volonté d’apporter un appui administratif à la Fiera di l’Oliu Novu car derrière il y a des hommes et des femmes, des occupants des territoires ruraux qui font de cette foire la vitrine des savoir-faire et veillent à la qualité des produits. La CCAR accompagne leurs préoccupations face aux difficultés qu’ils rencontrent. Il y a la bactérie Xyllela qui menace les oliviers, mais aussi les cynips qui menacent la châtaigneraie… Il a justifié la présence de la CCAR au sein de la foire par les actions menées avec l’ensemble des maires pour préserver et réhabiliter le petit patrimoine ou perpétuer les us et coutumes, comme il en sera question au cours de la table ronde qui se déroule l’après-midi sur la toponymie et son lien fort avec le territoire ou la préservation du patrimoine naturel, comme celui du Plateau du Cuscionu qui fera l’objet d’une rencontre publique le lendemain.

Chantal Pedinielli, Conseillère à l’Assemblée de Corse, a rappelé que des foires comme celle-ci permettent aussi de montrer nos villages, et toutes nos valeurs. Il a dit combien il est essentiel d’aider les organisateurs de foire, soulignant que l’Assemblée territoriale avait voté à l’unanimité des aides pour toutes les foires de Corse.

Audrey Baconnais-Rosez, Sous-préfète de Sartène a rappelé l’intérêt des foires pour préserver la culture locale, la vitalité du territoire. Elle a indiqué que la porte de ses services est grande ouverte à tous ceux qui souhaiteraient mener à bien des projets pour lesquels ils rencontreraient des difficultés. Chaque problème ayant sa solution, les services de la Sous-préfecture seront présents à leurs côtés pour les trouver.

 

Joëlle Titrant-Suzzoni, Présidente de la FFRAAC (Fédération des foires rurales agricoles et artisanales de Corse) a souligné les difficultés supplémentaires imposées aux foires qui doivent respecter un cahier des charges très strict. Sur cette foire il n’y a aucun revendeur, seuls des producteurs qui montrent leur savoir-faire et peuvent parler de leur métier.

Puis Don Pierre a convié l’assistance à profiter du buffet.

Partager